14975 jours entre Poésies en phase terminale (2011) et Souvenirs de la Maison des Mots (1971)

Auteurs : Delouze, Marc

collection :

date de parution 03/2012

ISBN : 978-2-84562-188-6

14 x 20,5 cm / 232 p. / ill. / 13 €.

« Mon écriture nettoie mon être : plus elle est sombre, plus il s’éclaire.
Mes poèmes ce sont mes serpillères »

Avec 14975 jours entre Poésies en phase terminale (2011) et Souvenirs de la Maison des Mots (1971), Marc Delouze nous offre un de ses plus beaux recueils de poésie, initiatique dans sa manière de traverser les âges et les aléas de l’existence, et dialectique, de par son organisation, ses nombreuses références et ses inventions poétiques.
Un ouvrage autobiographique qui révèle le travail du poète, se nourrissant d’œuvres pour lui capitales, pesant chacun de ses mots et accordant la plus grande importance à la mise en page. Un texte exigeant et d’une haute tenue.

« Je suis poète par la force des choses.
Par la force des mots notre main sur les choses.
Par la force des liens qui m’unissent aux choses.
Pour chaque chose un lien.
Pour chaque mot une main [...]
De théorique en théorique l’ongle a peine à tracer la zébrure du temps qui passe et me menace la fêlure des mots
comme la fragilité d’un papier consumé »
Marc Delouze

Lire l’article publié sur le site Recours au Poème

mots associes


mentions légales | SPIP | webdesign CHOC 02 | | Plan du site |  RSS 2.0