Bourg, Lionel

Lionel Bourg est né en 1949 à Saint-Chamond (Loire) et réside à Saint-Étienne.
Enseignant jusqu’en 1989, il se consacre depuis entièrement à l’écriture. Si son travail l’aura au fil des ans conduit à entreprendre et poursuivre la rédaction d’une sorte de Journal ininterrompu où tout ce qu’il compose, poèmes, petites proses, pamphlets, notations quotidiennes, concourt à établir un rapport au monde critique et amoureux tout ensemble, il n’en continue pas moins de rédiger des textes de plus vaste coulée, lesquels organisent en récits et essais mêlés autobiographie et quête d’une manière de sens.
Son goût de la peinture, des arts marginaux, bruts, premiers, l’ont par ailleurs déterminé à développer une réflexion d’ordre « esthétique » qu’illustrent sa collaboration avec des plasticiens comme ses articles, catalogues ou contributions diverses parfois repris dans ses livres.
Lionel Bourg dirige depuis peu la collection « L’Orpiment » aux Éditions du Réalgar.

Quelques-unes de ses publications :

  • Un nord en moi, Le Réalgar, 2015.
  • J’y suis, j’y suis toujours, Fario, 2015.
  • La Croisée des errances, La fosse aux ours, 2012.
  • À hauteur d’homme, La passe du vent, 2012.
  • L’Irréductible, La passe du vent, 2011.
  • Comme sont nus les rêves, Apogée, 2009.
  • L’Immensité Restreinte où je vais piétinant, La passe du vent, 2009.
  • Le Chemin des écluses, Folle Avoine, 2008.
  • L’Ombre lente du temps, Fata Morgana, 2005.
  • Quelques ombres portées, L’Escampette, 2004.
  • Montagne noire, Le temps qu’il fait, 2004.
  • Jardins de poupées, Fata Morgana, 2003.
  • Les Montagnes du soir, Cadex, 2003.
  • La Faute à Ferré, L’Escampette, 2003.

mentions légales | SPIP | webdesign CHOC 02 | | Plan du site |  RSS 2.0